La pilule du lendemain, de quoi est-il question ?

Est-ce que vous avez déjà eu recours à la pilule du lendemain ? Beaucoup de choses ont été dites concernant cette fameuse pilule du lendemain, la pilule de toutes les promesses. La simple annonce de son arrivée sur le marché a ranimé tous les espoirs et elle a été attendue et accueillie avec ferveur. Mais aujourd’hui, qu’en est-il ? La Santé publique France a mené une étude auprès d’un échantillon de femmes sur le territoire, et il en est ressorti qu’une Française sur deux ne fait pas confiance en cette pilule et la considère comme dangereuse.

Les rumeurs sur la pilule du lendemain

Oui, une Française sur deux pense que la pilule du lendemain présente plus de risques qu’elle n’apporte de solution. La moitié de nos concitoyennes croient que cette pilule peut rendre stérile et qu’elle entraîne de nombreux effets indésirables. Pourtant, suite à un préservatif qui fuit, une pilule oublié ou un rapport non protégé, elles sont beaucoup à courir après la pilule du lendemain. La plupart semblent y être contraintes, n’ayant pas d’autre choix que de l’utiliser pour se protéger. Si elles avaient une autre alternative, elles la prendraient certainement.

Ce que n’est pas la pilule du lendemain

Il faut savoir que prendre la pilule du lendemain, ce n’est pas avorter, parce que ce n’est pas un médicament abortif. C’est un comprimé destiné à empêcher la fécondation d’une ovule par un spermatozoïde, pas plus. La pilule du lendemain n’entraîne pas la stérilité, elle n’agit pas sur la fertilité, contrairement à la pilule classique. Elle n’est pas dangereuse pour la santé même si une femme devait en prendre souvent. Elle ne fait pas non plus courir le risque d’une fausse couche plus tard, et cette pilule n’expose pas à une grossesse extra-utérine.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.