La masturbation : quelles conséquences ?

Bien que le thème soit régulièrement abordé par les médias, la masturbation reste un sujet tabou dans la société. Pourtant, tout le monde se demande sur les éventuels effets de cette pratique sur l’équilibre mentale, la vie sexuelle ainsi que la santé en générale. Parlons-en !

Les bienfaits de la masturbation

Le fait de se toucher les parties génitales de manière à ressentir du plaisir apporte son lot de bienfaits. Pour une femme, la masturbation en solitaire augmente la sensibilité lors d’un rapport sexuel avec un partenaire. Ce qui reste une bonne chose pour son couple. Pour un homme, se masturber permet d’améliorer les performances sexuelles. Celui qui se masturbe arrive souvent à repousser l’éjaculation. De ce fait, il arrive à mieux satisfaire son partenaire lors du coït.

Se masturber fait du bien à la santé

La masturbation permet de libérer de l’endomorphine. Il s’agit de l’hormone du plaisir dont la présence dans l’organisme procure un sentiment de bien-être. Les spécialistes estiment également que se masturber aiderait à moins ressentir la douleur. Se donner du plaisir en se touchant les parties intimes équivaut à la prise d’analgésiques. Pour cause, les molécules d’endomorphine inhibent les sensations douloureuses. Puis, les personnes qui se masturbent ont tendance à mieux dormir et être moins sujettes au stress.

Les dangers éventuels d’une pratique abusive

Se masturber trop fréquemment expose à un certain nombre de dangers. Cela peut notamment occasionner une forme de dépendance au plaisir. Les problèmes de couple peuvent aussi survenir lorsque l’un des deux partenaires s’adonne trop à la pratique en solo. Du point de vue médical, la masturbation vide le corps de son calcium. Une surexploitation de l’appareil génital peut causer une atrophie de la prostate. Chez les masturbatrices excessives, l’épuisement physique ainsi qu’un sentiment de culpabilité sévère sont fréquents.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *