Bien choisir ses dessous pour une soirée torride

L’innocence est un concept charmant, mais démodé. La femme d’aujourd’hui est à même de choisir le moment où elle fera l’amour. Elle ne se laisse pas surprendre par la drague impromptue d’un collègue de travail. La femme d’aujourd’hui a le pouvoir de décider de sa vie sexuelle. C’est pour cela qu’elle choisit sa garde-robe, et surtout ses dessous, en fonction de ce qu’elle compte vivre. La femme actuelle choisit l’homme qu’elle veut, et ce qu’elle consent à lui montrer. Pour une soirée, ou une journée, qui s’annonce passionnée, la femme a tout un éventail de choix de dessous.

Choisir la bonne matière

Côté santé, le coton est meilleur pour la femme, mais il faut avouer que le coton est peu affriolant. La soie, la dentelle, sont tellement plus coquins. Pour préserver la santé, et la sexy attitude, le compromis est de porter des dessous en coton, et de se changer juste avant l’effeuillage. Fraîcheur et surprise garanties.

Pour quelle couleur opter ?

Le rouge n’a pas le seul l’apanage de la sensualité. Bien sûr un beau rouge flamboyant produit toujours son petit effet. Mais d’autres couleurs existent et plaisent tout autant. Pour une peau blanche, le contraste entre la peau nacrée et un noir intense a un effet ravageur. Pour une peau plus sombre, des couleurs comme le marron créent l’illusion qu’il n’y a rien, et exacerbe le désir. Contrairement aux idées reçues, le blanc n’est pas virginal. Le blanc est synonyme de candeur, certes, mais quel homme ne serait pas excité par l’idée de la jeune fille sage qui s’encanaille. Une culotte blanche sur un corps offert produit à coup sûr cet effet. Des couleurs plus douces comme le bleu ciel sont également admises. Ces couleurs moins tranchées traduisent une personnalité tendre très attirante.

Une belle forme pour augmenter l’excitation

On peut choisir la forme d’un dessous pour son côté pratique, mais pas seulement. Le string, malheureusement, ne va pas à tout le monde. Il faut avoir des fesses bien hautes pour porter un string, car tout est dévoilé, et le but est de sublimer et non montrer les défauts cachés. Le tanga ou la Brésilienne s’adapte à toutes les morphologies. La culotte simple aussi, à condition d’être vraiment jolie.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *